Le developpement C41 dans sa salle de bain

Je vais être franc avec vous, le développement couleur n’est pas si difficile que ça. Le principe est le même que pour le noir et blanc, on développe la pellicule en la laissant réagir avec différents produits chimiques.

Le kit que j’ai choisi est un Tetenal C41 qui permet de développer des pellicules négatives, à l’opposé du procédé E6 qui développe les pellicules diapositives.

Je ne vais pas vous faire un cours de chimie mais je vais quand même rappeler quelques notions qui vous seront utiles pour comprendre comment se développe un pellicule.Les deux paramètres majeurs influant sur le développement : la température et l’agitation

Plus la température est élevée, plus les réactions se font rapidement. Pour plus de détail vous irez voir vos livres de chimie de Terminal et après.

L’agitation permet d’évacuer les molécules ayant réagit avec la pellicule et d’en apporter de nouvelles afin de développer le film complétement. Les films couleurs sont composés de 3 ou 4 couches, en générale, sensibles à des longueurs d’ondes différentes. Si l’agitation n’est pas suffisante, les couches les plus profondes de la pellicules ne seront pas développées et cela induira une dérive colorée des images. A l’opposé, une agitation trop forte dégradera l’image avec le phénomène d’apparition de grain, plus ou moins marquée en fonction de la pellicule, de l’agitation et du niveau d’épuisement de la chimie C41.

Ces rappels faits, passons aux images commentées.

DSC_0002  Le kit comprend 3 bains :
Un révélateur chromogénique, qui révèle donc les couleurs.

Un blanchiment fixage, qui assure la fixation  de l’image

DSC_0009

Un stabilisant qui assure la conservation de la pellicule dans le temps.

Je met les chimies à température dans une seau d’eau à 40°c pour un développement  à 38°c

Je vérifie la température de la chimie au thermomètre et attends d’atteindre 38°c

Pendant ce temps, prépare ma cuve, la spire, des ciseaux … et le film.

DSC_0007

DSC_0008

Lumière éteinte, j’ouvre la cartouche, déroule le film, le détache de l’axe de la cartouche, coupe le bout collant afin de ne pas risquer de le recoller sur la pellicule, coupe l’amorce et insère le film dans la spire.

DSC_0011

Mise de l’axe de la cuve dans la spire et de l’ensemble dans la cuve et on ferme le tout.DSC_0012

Je fais ensuite couler de l’eau à 40°c dans la cuve afin ramollir la gélatine et faciliter le développement. Je laisse cette eau 2 à 3 minutes sans trop remuer, je la vide puis commence le développement en suivant la notice.

Je ne fait pas de « retournement », je fais juste des mouvement de poignet pour faire tourner la chimie dans la cuve avec un rythme d’environ 40s de rotation 20 s de pause. Tout ceci est ma façon de faire et aucunement une règle absolue. Tout ceci est très empirique et permet de démystifier le développement couleur.

DSC_0015

Une fois l’étape du révélateur chromogénique terminé, je vous conseille de rincer à l’eau tiède 30-40°c la cuve afin de « polluer » au minimum vos chimies suivantes. Celles ci perdraient de leur efficacité pour les utilisations suivantes.

Une fois toutes les étapes terminées, je rince copieusement à l’eau déminéralisée mon film. En théorie, le stabilisant doit sécher dessus mais celà me laisse toujours des marques alors je privilégie un film sans traces qui risque de ne pas durer 50 ans (et ce n’est pas si grave) qu’un film avec des traces qui ne partiront pas, mais qui sera protégé dans le temps.

PS : je suis en Normandie et j’ai une eau bien calcaire et les traces du stab peuvent avoir un lien car je n’ai pas utilisé d’eau déminéralisée pour reconstituer mes kits, ce que je ferai la prochaine fois.

J’espère que ce tuto vous aura montré que ce n’est pas difficile et qu’il n’est pas forcement nécessaire d’avoir un processeur jobo pour développer de la couleur. Tout dépend du nombre de pellicules que vous faites, de votre temps disponible, de votre disposition au DIY,…

Merci de m’avoir lu jusque là et n’hésitez pas à poser des questions si vous en avez et à partager cet article si il vous à plu…

A bientôt pour de nouvelles aventures …

Advertisements

Une réflexion sur “Le developpement C41 dans sa salle de bain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s